Si tu veux être internationnal chante ton pays ( Ludwig van Beethoven)

Temple de la Boissonnade

Église Notre-Dame-de-Valfrancesque

Ce qui est devenu le temple dénommé "de la Boissonnade" était à l'origine l' église "Notre Dame de Valfrancesque".

Le bâtiment actuel aurait semble t-il été reconstruit au 12 ème siècle, cependant il est fait mention d'une église dans le secteur dès 935 , consacrée en 1063. 

Sa construction en fraidonite* sombre est très homogène.

L'édifice se compose d'une nef de trois travées romanes auxquelles ont été ajoutées, une chapelle au nord (14 ème siècle) et trois au sud ainsi qu'une travée à l'ouest (15 ème siècle). Cette travée forme porche dans la partie basse. Une voûte d'arrêtes sépare le porche de la tribune située au-dessus et voûtée d'une croisée d'ogive. L'abside est voûtée en cul de four et est prolongée par un berceau légèrement brisé, constituant un petit chœur. La nef est voûtée en berceau plein cintre avec doubleaux. Le portail principal s'ouvre au sud sous une arcade profonde et a perdu ses quatre colonnettes. La voûte en berceau traverse le mur occidental et apparaît en façade.Un campanile fut élevé à la fin du 18 ème siècle sur le pignon de la façade ouest.

Brûlée une première fois durant les guerres de religions par les camisards elle fut, à nouveau, dévastée pendant la révolutions. A l'abandon elle fut rachetée par l'association cultuelle protestante locale en 1832. Elle est devenue depuis un lieu de culte protestant de l'ERF. Elle est, actuellement, propriété de la commune de Moissac. Des travaux de mise aux normes des accès ont été réalisés en 2014 ( parking, rampe d'accès pour handicapés) rendant les visites des plus aisées.

 

*La fraidonite est une roche magmatique filonienne de la famille de la kersantite L'injection du magma dans des failles de schistes ou de gneiss plus froids provoque une cristallisation plus rapide que celle du granit mais moins rapide que celle des roches volcaniques qui se refroidissent en surface lors d'une éruption. En résulte une roche à grain fin (microgranite) et, suivant sa composition chimique, de couleur noire ou gris anthracite avec des reflets verts d'olivine.
La fraidonite est souvent utilisée dans les Cévennes pour les encadrements de portes et de fenêtres gràce à sa facilité à être taillée et à sa résistance aux intempéries

Un rappel, pour le visiteur, des signes protestants, confirmant bien la possession cultuelle du lieu.