Si tu veux être internationnal chante ton pays ( Ludwig van Beethoven)

Barre des Cévennes

Un peu d'histoire

La commune a son territoire partagé en deux zones: une tournée vers le climat continental et l'autre qui donne sur le côté méditerranéen.

Elle est entourée par les communes de Cassagnas, St Julien d'Arpaon, Saint-Laurent-de-Trèves  Vebron sur le versant continental et  St Martin de Lansuscle, Le Pompidou, Molezon et Biasse côté méditerranéen.

 

Première mention du nom de Barre, en 1042, sur un document (le seigneur Frédol de Barre).

Un castrum est mentionné en 1052, fortin qui s'élevait à l'extrémité orientale du castelas. En 1265 le castrum est délaissé et remplacé par un château au milieu du bourg.

 

Vers 1350.Une nouvelle église à Barre située dans le village.

Barre était, dès l'avènement de la "Réforme", comme beaucoup en Cévennes, une commune majoritairement protestante

De nombreuses foires se tenaient au cœur du village du moyen-age au XVIII_ XIXème siècle avec un réel déclin à la fin de la première guerre mondiale.

Barre, sous l'ancien régime, était devenu une vrai ville concentrant de nombreuses fonctions, politiques, économiques, religieuses et sociales. Les foires (jusqu'à une par mois et son activité agricole et commerçante en faisait une cité importante pour la région.

En 1831, Barre absorbe les communes du Bousquet-la-Barthe et des Balmes. Barre prend le nom de Barre-des-Cévennes en 1958.

La fin du XIX ème siècle signe le déclin économique dû à l'exode rural lié aux mutations économiques et industrielles poussant les ruraux vers les grandes cités.

 

Le village est un village typique des Cévennes il comprend encore des maisons du XV, XVI et XVII ème siècle.

 

 

Une vue du village, prise de la corniche des Cévennes.

Le pont du Moulin de Cheminard

Champ d'orchidées avec, en fond, les Cévennes

Commentaires : 0